La Pose – les étapes | de Alfredo Zappa

Ce que nous appelons généralement « pose de carrelage céramique » comprend une série d’activités complémentaires entre elles : analyse du projet et du support et planification du travail ; contrôle des conditions environnementales ; stockage et contrôle des matériaux ; éventuelle application de différentes couches constitutives ; coupes, formage, perçage ; préparation du matériel de pose (mortier ou colle) et application des carreaux ; application des ciments-joints ; installation des joints de déformation ; nettoyage et protection ; élimination des déchets : essai et acceptation.

Les protagonistes

Le concepteur : Il rédige le projet de pose et, quand il est chargé de la direction des travaux, il dirige les étapes exécutives. Il assiste à l’essai final.

Le maître d’ouvrage : il définit avec le concepteur les conditions techniques et esthétiques requises, selon la destination des espaces et leurs contraintes. Il exécute l’essai directement ou il en charge un technicien.

Le carreleur : il élabore et fixe le programme des activités de pose. Il vérifie l’état du support et en dénonce formellement les anomalies par rapport au projet. Il exécute un essai préliminaire de disposition des carreaux pour optimiser le schéma de pose en minimisant les coupes. Il vérifie la qualité des matériaux à utiliser (céramiques, colles, ciments-joints, etc.) et contrôle s’ils sont stockés correctement. Il effectue la pose conformément aux prescriptions du projet et aux indications de la direction des travaux jusqu’à la livraison. Il s’occupe de la protection et du soin des travaux. Il assiste à l’essai.

En détail

Les opérations qui concourent à la pose sont analysées dans l'UNI 11493. Pour l’approfondissement, il faut consulter la norme, dont nous résumons ici quelques éléments. Les conditions environnementales (pluie, vent, soleil, gel) ne doivent jamais atteindre des niveaux susceptibles de compromettre le travail, la pose ne peut généralement pas être exécutée par une température (de l’air ou des matériaux) inférieure à 5°C ou supérieure à 35°C. Le stockage et le contrôle des matériaux doivent respecter rigoureusement les spécifications fournies par les producteurs et les conditions spéciales d’emmagasinage. Le carreleur doit dénoncer formellement les éventuels défauts. Dans la préparation des matériaux de pose et l’application des carreaux, il est conseillé de mélanger ces derniers avant de les poser, pour homogénéiser le résultat et il est rappelé que certains carreaux poreux à poser avec du mortier-ciment doivent être préalablement plongés dans l’eau pour éviter que, par absorption, ils ne déshydratent le mortier. Dans la pose collée, il faut réserver une attention particulière au temps d’ouverture et au temps utile, ainsi qu’au choix approprié de la spatule dentée. La colle étant prête et les croisillons d’écartement retirés, on procède au remplissage des joints. Les interstices doivent être vides sur au moins 2/3 de l’épaisseur du carreau ou sur toute l’épaisseur en cas de dalles fines. Le nettoyage doit être correctement effectué après élimination totale de tous les résidus des matériaux de pose et sans causer de dommages par abrasion ou attaque chimique. L’essai doit être effectué avant la mise en service et il inclut : contrôle visuel à 1,5 mètre de distance ; mesure de la régularité conformément à l’UNI 11493 – Point 5 ; vérification d’éventuels décollements, au besoin en tapotant ; contrôle visuel du jointoiement (compacité, absence de poussière, fissurations). À la fin, le maître d’ouvrage peut dresser un procès verbal d'essai et d’acceptation.