L'hôtellerie française évolue vers des séjours émotionnels | de Barbara Benini

Article publié sur : "L’attractivité du marché immobilier"

L'hôtellerie française traverse une période de grande effervescence, avec une croissance qui va de pair avec celle du tourisme mondial et qui implique toutes les activités de l'hôtellerie, du nombre d'arrivées au taux d'occupation des chambres, du prix des chambres d'hôtel aux marges bénéficiaires de l'ensemble du secteur. Cette tendance positive a en soi une grande capacité d'attirer les capitaux et elle s'accompagne de certaines autres tendances particulièrement intéressantes pour le monde de la céramique : la croissance d'hébergements qui offrent des séjours caractérisés par l'expérience émotionnelle et culturelle et le boom de ceux qui mettent la thalassothérapie au centre de leur offre. Ces deux tendances encouragent le renouvellement des environnements en utilisant des matériaux de qualité. Voilà l'image qui ressort de l'étude "Hôtellerie 4.0. Tendances du tourisme et de l'hôtellerie 2019" menée récemment par Deloitte et In Extenso.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes. Dans un contexte global de croissance du tourisme mondial, la France occupe la première place parmi les destinations touristiques : en 2018, quatre-vingt-dix millions de visiteurs étrangers sont arrivés dans l'Hexagone malgré les agitations sociales qui auraient pu les décourager, comme les protestations des gilets jaunes et les grèves d'Air France et de la SNCF. Le tourisme français est composé de 80 % d'Européens, même si l'année dernière les arrivées en provenance du monde entier étaient en hausse. Ce flux intense de touristes a provoqué en 2018 une augmentation du taux d'occupation des chambres de 1 % par rapport à l'année précédente et de 4 % par rapport à 2014, ainsi qu'une augmentation des prix des nuitées, en hausse de 3 % par rapport à 2014. Le résultat global de cette effervescence est un bond de 6 % du chiffre d'affaires du secteur touristique français par rapport à 2017. Bien sûr, Paris est la première ville, avec 29 millions d'arrivées et 60 millions de nuitées. Si l'on considère qu'en septembre seulement, les prix des hôtels parisiens ont augmenté en moyenne de 9 % dans le luxe et carrément de 21 % dans l'économique, on voit bien à quel point l'hôtellerie a augmenté sa marge bénéficiaire. Mais les autres grandes villes régionales ont également contribué à dynamiser le secteur, avec un chiffre d'affaires de + 2 % par rapport à 2017, déterminé par la hausse des prix et, surtout, par l'augmentation de la capacité des hôtels, notamment de luxe (+ 6 %) et de moyenne gamme (+ 5 %). Cette tendance se poursuit en 2019, grâce à des événements d'un grand attrait touristique tels que la coupe du monde de football féminin et les célébrations du 75e anniversaire du débarquement en Normandie.

Le secteur est donc en pleine croissance. Mais en même temps, il évolue et il développe des tendances qui visent à offrir à la clientèle des services de plus en plus articulés, riches et diversifiés par rapport à la simple possibilité de passer la nuit. Les hôtels de luxe offrent des séjours émotionnels, où la composante culturelle et la création d'atmosphères évocatrices, en accord avec le contexte culturel qui entoure l'établissement, font vivre au client des expériences complètes dans un renvoi permanent entre l'intérieur et l'extérieur de l'hôtel. Pour atteindre cet objectif, les hébergements s'en remettent à des architectes qui rénovent ou créent de nouveaux environnements sur mesure. Dans cette perspective, il est clair que le choix de matériaux de qualité, esthétiquement gratifiants et capables de créer des émotions et des suggestions est fondamental.

Les hébergements qui proposent des soins de thalassothérapie sont également très à la mode et très attractifs en France. Il existe 52 centres français de thalassothérapie qui réalisent un chiffre d'affaires direct de 160 millions d'euros, auquel il faut ajouter celui des activités connexes. De plus, de nombreuses structures sont en cours de rénovation pour pouvoir exercer cette activité. L'investissement constant pour se doter d'espaces destinés à la thalassothérapie et les rendre de plus en plus accueillants, modernes et adaptés aux besoins des clients est désormais la norme. Il s'agit de rénovations de grande envergure, confiées à des architectes d'intérieur renommés qui utilisent des matériaux de haute qualité, car la demande pour ce type particulier de traitement est en croissance exponentielle. Entre 2014 et 2017, le nombre de personnes accueillies dans les centres de thalassothérapie en France a augmenté de 11 % et le chiffre d'affaires associé a augmenté de 9 %. Ce sont des chiffres importants, qui attirent des investisseurs désireux de se positionner dans un secteur de marché aussi prometteur et rentable. Un secteur qui dispose encore d'énormes marges de croissance et qui, ceux qui ont mené l'étude Deloitte-In Extenso en sont certains, connaîtra un véritable boom dans un avenir proche.

Novembre 2019

Autres articles publiés sur L’attractivité du marché immobilier

Flambée de l’immobilier haut de gamme à Paris

Selon une recherche CBRE, 2018 a été une année record pour le marché de l’immobilier haut de gamme, dont les ventes et les prix croissent et dépassent la barre des vingt-cinq mille euros le mètre carré