Des grands formats aux détails décoratifs | de Riccardo Bianchi

Dans l’édition 2018 du Cersaie, AD Café a réfléchi sur le thème « Des grands formats aux détails décoratifs : comment la céramique est en train de changer le design d’intérieur », dans une conversation brillante entre Ettore Macchetti, directeur d’AD, architecte et décorateur d’intérieur, Roberto Palomba et Massimo Iosa Ghini, architectes et designers d’intérieur de renommée mondiale, et Alessandro Ubertazzi, également architecte et professeur de design et d’histoire des matériaux. La rencontre a fait émerger plusieurs points intéressants. On a constaté par exemple que les grands formats, mais également les faibles épaisseurs des dalles, permettent aujourd’hui de donner aux surfaces une impression de continuité, ce qui était auparavant la prérogative des résines. D'autre part, les dalles et les carreaux structurés présentant des formes inhabituelles, des textures et des effets matiériques hyperréalistes semblables au marbre, au bois, au métal, à la pierre (et même aux matériaux épuisés, comme certaines brèches évoquées par Mocchetti) ont des retombées bénéfiques en termes de durabilité, ce qui réduit le besoin d’extraire la pierre de la nature (Palomba) et de couper des arbres. D’autre part, l'évolution technologique a permis aux entreprises de couvrir la surface totale d'il y a 10 ans avec la moitié de matériau (Iosa Ghini). Un autre thème, introduit par Ubertazzi et exploré par les intervenants avec une finesse argumentative et des références historiques érudites, de Barragan à Sottsass, était celui de la couleur, après plus de vingt-cinq ans de minimalisme : pleine, brillante, voire agressive, du jaune au rouge, la couleur en tant qu'élément créatif caractérisant aussi bien un intérieur qu'un extérieur. Les techniques d'aujourd'hui se rapprochent ainsi du concepteur, lui laissant une grande marge d'invention à utiliser avec le client. Conclusion : En ce qui concerne l'utilisation de la céramique, les intervenants ont convenu que les choix conceptuels ne devraient pas se baser uniquement sur des paramètres esthétiques et visuels, mais également sur une connaissance approfondie des matériaux et de leur potentiel. Ils doivent tenir compte de ce que le marché offre, mais également indiquer les tendances futures possibles : bref, un mélange de raison et d'imagination qui donnera vie, comme par le passé, à de nouveaux modèles d’interprétation à offrir comme tracé aux entreprises les plus sensibles pour faire face aux prochaines fluctuations du goût.

Visionnez la vidéo de la conférence qui s’est tenue au Cersaie 2018.

 

Février 2019